DESENCOMBREMENT BRONCHIQUE

Pour bien respirer il faut que l’air circule librement dans les poumons : les bronches ne doivent donc pas être encombrées par des sécrétions. Dans les maladies neuromusculaires, l’affaiblissement des muscles respiratoires diminue les capacités naturelles d’évacuation des sécrétions bronchiques. Les techniques de toux assistée et de drainage bronchique évacuent les sécrétions produites par les bronches. Ces techniques constituent une des composantes de la prise en charge respiratoire dans les maladies neuromusculaires.

Toux assistée

La toux assistée permet d'aider à tousser une personne dont la toux est peu efficace. L'utiliser permet d’éliminer régulièrement les sécrétions bronchiques produites quotidiennement. Ce geste préventif essentiel de l’encombrement bronchique peut être réalisé par l’entourage, après un apprentissage auprès du kinésithérapeute. Des techniques manuelles ou mécaniques permettent d’optimiser la toux assistée (hyperinsufflations mécaniques, air stacking, utilisation d’appareils type CoughAssist®, EOVE 70…).



Drainage bronchique

Le drainage bronchique est réalisé par le kinésithérapeute pour faire remonter les sécrétions bloquées dans l’appareil respiratoire afin de les évacuer ensuite par la toux (assistée ou non). Le drainage peut s’effectuer manuellement ou grâce à des appareils de ventilation permettant de mobiliser mécaniquement les sécrétions (Percussionnaire®, Alpha 300, SIMEOX…) En cas d’encombrement important, le kinésithérapeute effectue un désencombrement bronchique qui associe drainage bronchique et la toux assistée.